Alif Productions
57, rue d'Alleray
75015 PARIS

Tél : 00 33 (0) 1 56 08 32 00
Fax : 00 33 (0) 1 56 08 32 01


alif.productions@wanadoo.fr


Quand les premiers mammifères côtoyaient les dinosaures

Auteur-réalisateur : Pierre SAUNIER
(52')

Il y a 135 millions d’années, commençait le Crétacé et tous les spécialistes vous le diront : autant on connaît bien la fin du désormais célèbre Jurassique, autant les débuts du Crétacé restent mystérieux. Les gisements de cette période se comptent sur les doigts d’une main et celui de Champblanc (près de Cognac en Charente) est de loin le plus important des rares sites répertoriés dans le monde.

L’immense carrière de Champblanc qui s'étend sur plus de 30 hectares, se situait sur un espace margino-littoral de type lagune ou delta, peuplée de dinosaures, de crocodiles, de tortues, de requins…

C’est actuellement le plus grand chantier de fouilles paléontologiques en Europe. Entreprises par Jean-Michel Mazin, Directeur de recherches au CNRS et son équipe, ces fouilles visent à décrypter un épisode encore mystérieux du début du crétacé.

L’endroit, qui a vu défiler bien des espèces, abrite principalement de nos jours deux sortes d’homo sapiens : des carriers, qui aux commandes de leurs « bulldozaures » chamboulent des millions d’années d’archives pour en faire du plâtre, et des paléontologues, venus de toute l’Europe, qui dégagent des fragments d’os et tamisent les sédiments à la recherche de micro-restes.

Les échantillons, triés et préparés sur place, sont confiés à une dizaine d’équipes de spécialistes de Poitiers, Lyon, Bordeaux, Paris, Barcelone, Copenhague, Londres et Würtzburg. Ainsi, une chaîne de compétences européenne travaille à résoudre les énigmes de la carrière de Champblanc.

Il y a fort longtemps, au milieu des dinosaures apparurent les premiers mammifères, et fait exceptionnel, on trouve dans les sédiments de Champblanc de nombreuses dents qui témoignent de leur présence. Ces petites bestioles allaient survivre aux grosses et finiraient par donner naissance à des êtres capables, cent trente-cinq millions d’années plus tard, de recréer l’endroit en images de synthèse.

La science permettant de comprendre et de représenter ce à quoi aurait probablement ressemblé cette époque, ce film racontera non seulement l'histoire de cette aventure scientifique en accompagnant les chercheurs dans leurs investigations mais aussi, permettra un voyage dans le temps et dans l’espace il y a 140 millions d’années, grâce aux illustrations et séquences en images de synthèse.